12 conseils pour réussir sa vie de couple

La psychologue et pédagogue néerlandaise Catrin Finkenauer (université d’Amsterdam) a suivi durant plusieurs années des centaines de jeunes couples et les a interrogés sur leur relation.

Voici ses 12 conseils pour rester ensemble dans la meilleure harmonie possible.

1° – Trouvez quelqu’un qui vous ressemble…

Les opposés s’attirent, mais cela risque de coincer sur le long terme. Il vaut mieux se ressembler le plus possible, et en tout cas partager les mêmes priorités dans l’existence, les mêmes objectifs de vie. Nous avons besoin de sécurité, nous voulons que l’autre prenne soin de nous et réagisse favorablement si nous avons besoin d’aide et de soutien. Être avec quelqu’un qui connaît votre monde et aspire aux mêmes choses que vous est donc un avantage.

2° – …mais acceptez les différences

Ce que vous ne devez surtout pas faire – et que pourtant la plupart font -, c’est essayer de changer votre partenaire. Plus les gens ont changé, plus ils ont renoncé pour leur partenaire, plus ils sont malheureux. Si vous avez le sentiment de devoir changer pour votre partenaire parce qu’il ou elle ne vous accepte pas tel que vous êtes, vous serez malheureux. À l’inverse, si vous essayez de changer votre partenaire, vous lui envoyez le message que vous ne l’aimez pas tel qu’il est ou telle qu’elle est. C’est seulement s’il est sûr à 100% de votre amour et s’il a le sentiment que vous le comprenez qu’il sera prêt à accepter des choses de vous, qu’il saura que vous voulez seulement l’aider. Tout ceci s’écrit aussi bien au masculin qu’au féminin, bien entendu.

3° – Tirez profit de vos différences

L’idéal est que vous adoptiez les particularités l’un de l’autre. Chacun a des choses à améliorer, comme être plus structuré ou plus assertif. Votre partenaire possède peut-être ces qualités que vous souhaitez acquérir et peut être un exemple pour vous et vous renforcer dans vos qualités.

4° – L’effet Michel-Ange : sculptez votre partenaire

Il faut s’encourager mutuellement et exploiter les potentialités de chacun. S’aider l’un l’autre procure du bien-être et resserre les liens. Michel-Ange pensait que l’image était déjà dans la pierre et qu’il lui suffisait d’en extraire l’excédent pour la rendre visible. Ainsi en va-t-il de votre partenaire, à qui il faut parfois donner l’impulsion nécessaire.

5° – Faites-vous confiance

Si vous vous faites confiance, vous vous donnez mutuellement beaucoup de crédit. Vous vous sentez en sécurité dans votre relation et vous savez que votre partenaire est là pour vous, même – surtout ! – quand vous êtes en situation de vulnérabilité. Si vous laissez supposer à votre partenaire que vous avez un secret, vous devenez suspect et pas fiable, qu’il y ait ou non d’ailleurs un secret. Le secret en lui-même a peu d’importance. Si vous gardez un secret, vous dites implicitement « Je n’ai pas assez confiance en toi ». Cela nuit à la confiance et incitera l’autre à vous espionner, ce qui ne mènera à rien de bon, parce que même s’il ne découvre rien, s’il n’y a rien à découvrir, il continuera à se méfier.

6° – Maîtrisez-vous

Montrez que vous pouvez vous maîtriser et vous obtiendrez plus de confiance de la part de votre partenaire. Les études montrent même que les gens qui peuvent se maîtriser sont moins sensibles aux tentations d’autres partenaires potentiels. Une autre bonne manière de se maîtriser : si votre partenaire est un peu énervé contre vous et vous dit des choses dures, répondez calmement, évitez l’escalade.

7° – Restez fidèle

La plupart des gens disent qu’ils ne pardonneraient jamais une tromperie, mais en fin de compte, quand ça arrive, les couples restent souvent ensemble, par exemple parce que l’autre a montré des remords sincères. Ou parce que le partenaire trompé est plus indulgent que l’autre ne se l’imaginait. Ou encore parce qu’il a réalisé que quitter son partenaire serait encore plus difficile. Mais la confiance essentielle à votre relation sera difficile à regagner.

La confiance vient à pied et s’en va à cheval. Quand elle a été trahie dans une relation, la restaurer demandera beaucoup de travail. Ici aussi, la maîtrise de soi aide grandement à montrer à votre partenaire votre volonté de rétablir la confiance et que vous êtes sûr que c’est possible.

8° – Soyez reconnaissant

Si vous vous sentez reconnaissant de votre relation, si vous savez qu’elle vous fait du bien, vous devez faire de votre mieux pour la maintenir. Vous le ferez en vous occupant de votre partenaire, maintenir vos rendez-vous, éviter les disputes, etc. Votre partenaire en sera également reconnaissant. Le degré de reconnaissance semble annoncer les aléas de la relation, bien plus que, par exemple, la satisfaction. Si la gratitude diminue, les partenaires en font moins l’un pour l’autre et cela nuit à la relation.

L’un des besoins les plus importants est de se sentir compris. Donnez à l’autre le sentiment que vous n’êtes pas avec lui malgré ses lacunes, mais grâce à elles. Les relations connaissent de bons et de mauvais jours, les conflits sont inévitables. S’accepter l’un l’autre, même quand vous êtes stressé ou grincheux, se pardonner et bien agir sont des signes que vous vous souciez de la relation, même dans les moments difficiles. Tout ce que vous pouvez faire pour y parvenir contribue à une bonne relation.

9° – Bien connaître l’autre n’est pas indispensable

Peu importe que vous connaissiez bien votre partenaire ou que vous pensiez bien le connaître. Les personnes qui connaissent bien les faiblesses de leur partenaire ne semblent pas plus heureuses en couple. Les gens veulent surtout que l’autre voie le monde comme eux et que leur partenaire les comprenne. Ainsi, il devient prévisible et sécurisant pour eux, et ils acceptent les sentiments et les expériences que la relation leur procure.

Si votre relation est sous pression, par exemple en cas de dispute, de problèmes financiers ou avec les enfants, vous prendrez probablement conscience que vous ne connaissiez pas votre partenaire aussi bien que vous le pensiez. Vous vous découvrirez par exemple des conceptions différentes de l’éducation… Vous vous blâmerez alors et vous reprocherez à votre partenaire de ne pas tenir compte de votre avis. Veillez à faire régulièrement des reality checks et continuez à vous parler. Pas seulement des choses importantes, mais aussi juste pour celles du quotidien. Relevez les similitudes et les différences, les rêves et les attentes et écoutez-vous mutuellement, pour pouvoir faire des compromis et envisager des solutions.

10° – Admirez-vous… mais pas trop

Si vous vous admirez mutuellement, vous serez plus heureux. Cela fonctionne exactement comme la reconnaissance. Mais il ne faut pas trop d’admiration dans un seul sens, parce que cela peut déséquilibrer la relation. Idéalement, les partenaires s’admireront l’un l’autre et ressentiront une certaine fierté mutuelle.

11° – Décidez ensemble ce que vous attendez du sexe

Le sexe est une forme de contact, mais c’est la plus intime. La signification de la relation sexuelle peut varier d’un couple à l’autre. Elle peut très bien se passer mais aussi être source de tension. Et si certains se sentent surtout bien ensemble au lit, d’autres se sentent mieux en-dehors.

Deux mythes : la relation sexuelle idéale est celle qui mène à l’orgasme et la masturbation est une trahison de votre partenaire. La bonne relation sexuelle est celle que vous décidez ensemble. Le sexe en solo peut vous aider à renforcer vos relations sexuelles. Et souvent, votre partenaire peut être surpris et excité à l’idée que vous vous masturbiez.

Dans la plupart des relations, des problèmes sexuels peuvent survenir et peuvent être résolus très facilement. Les couples sans relations sexuelles depuis longtemps sont souvent sur la fin, et certainement s’il n’y a pas de consensus sur ce point. Il arrive fréquemment qu’un des partenaires ait, au fil du temps, davantage besoin de sexe que l’autre. Variez les circonstances et consacrez-y du temps. En parler peut apporter plus de compréhension et raviver le désir.

12° – Faites des enfants… ou pas

Devez-vous faire des enfants ? Impossible à dire. Les enfants vous impriment un but dans la vie et lui donnent plus d’importance, et si vous êtes d’accord sur l’éducation, vous en serez très heureux. Mais vous aurez plus de responsabilités et de stress. Les gens qui veulent des enfants doivent être conscients qu’ils devront faire des sacrifices.
Le bien-être augmenterait en moyenne de 0,71 sur une échelle de 1 à 7 quand on a des enfants. Les parents se sentent globalement plus heureux, mais il faut tenir compte des effets négatifs comme le stress et la fatigue. Il est donc difficile de conclure sur ce point. Un effet d’habituation est possible : il donne un sentiment de bonheur lié à la naissance des enfants, mais ce sentiment diminue progressivement avec le temps, exactement comme cela peut arriver avec la relation amoureuse.

 Source : https://www.passionsante.be/index.cfm?fuseaction=art&art_id=22174
Rupture amoureuse : 5 clés pour rebondir

Rupture amoureuse : 5 clés pour rebondir

L’autre est parti, détruisant notre couple, nos rêves et nous laissant seul(e), en proie au chagrin et à la douleur. Comment rebondir après […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :