La pratique de la mindfulness au sein des séances de coaching

Méditation - Visualisation mentale

La méditation et la pratique de la pleine conscience comme outil dans le coaching orienté solution.

La méditation est un outil qui a fait largement ses preuves comme outil de coaching. J’ai pu régulièrement le constater avec mes clients. Le point de départ de la méditation tel que je la pratique est la « pleine conscience » (mindfulness en Anglais), pratique laïque qui se réfère aux travaux de Jon KABAT ZINN, professeur de médecine, Docteur en biologie moléculaire.

La pleine conscience est la pratique qui consiste à orienter la conscience sur notre expérience du moment présent : de nous-mêmes, des uns, des autres, du monde qui nous entoure. Par la simple pratique, consistant à prendre conscience de nos pensées, de nos sentiments, de nos perceptions et de nos sensations au fur et à mesure qu’ils apparaissent et passent, nous cultivons des états internes dotés de certains attributs fiables. Ces attributs sont très pertinents pour nous en tant que coachs, pour nos clients et pour la capacité générative de la relation de coaching.

La pratique de la pleine conscience peut être formelle et informelle.

La pratique de la mindfulness formelle

Elle consiste à prendre du temps régulièrement pour méditer en silence, en faisant attention à la respiration, aux sens, aux émotions, aux bruits ou à une image mental. On peut aussi observer le flux des pensées sans retenir une pensée en particulier.

La pratique de la mindfulness informelle

Elle ne suit pas de règles précises. Elle consiste à prendre conscience de la vie de tous les jours, en faisant attention à toutes ces activités quotidiennes que nous effectuons habituellement en « pilote automatique » comme manger, marcher, prendre une douche, conduire, s’occuper des tâches ménagères…

La pratique de la pleine conscience permet d’augmenter la capacité et la souplesse cognitive. Elle augmente la concentration et diminue les distractions, en produisant des effets positifs sur la mémoire et la capacité de concentration. Elle aide également à trouver des solutions de manière plus créative et flexible.

La pleine conscience et le coaching orienté solution

Pour le coach que je suis, les points de connexion entre la pleine conscience et le coaching sont multiples. En effet, je pratique la méditation depuis une trentaine d’années, et je suis certifié « enseignant en mindfullness ». La méditation est entrée dans ma vie par la pratique des arts martiaux. J’ai tout de suite senti les bienfaits sur mon propre état mental.

Le livre sur le coaching co-actif, avec lequel je me suis formé en 2009, propose la méditation de projection mentale comme un outil de coaching. Ceci m’a incité à introduire des exercices de pleine conscience dans mes séances de coaching, et j’ai par la suite affiné cet outil.

Les aspects qu’ont en commun Mindfulness et coaching sont principalement :
  • la curiosité
  • l’observation sans jugement des différents aspects de la réalité
  • l’ouverture à des nouvelles perspectives
  • l’attention portée aux mécanismes de la concentration
  • l’exploration de ses « jeux intérieurs »

Bien que le coaching soit généralement non directif, je peux – avec la permission du client – proposer des exercices de prise de conscience. Cela peut se faire dans le cadre d’une séance de coaching ou comme exercice à la maison.

Quelques bénéfices de la plaine conscience en séance de coaching:
La méditation au service du changement

Accroissement de

  • la créativité et de l’intuition
  • la présence et de la conscience de ses émotions, sentiments, réactions
  • la curiosité et de l’ouverture aux possibilités et à l’apprentissage
  • la résilience
  • la focalisation sur le processus de changement
  • la capacité à se détacher du résultat
  • La capacité à se désitentifier du problème pour entrevoir les solutions
  • Meilleure gestion du stress et des sauts d’humeur

Pratique formelle de la pleine conscience (méditation) :

Dans le cadre de la pratique formelle, je propose parfois à mes clients de les guider dans une médiation en pleine conscience. Ça peut être la pratique simple de se concentrer sur la respiration ou autre, en position assise et les yeux fermés.

Je pars d’une méditation en pleine conscience, qui permet de calmer le mental et de se focaliser plus facilement. Je propose au client de visualiser une scène réaliste inspirée de son expérience réelle. Cette scène peut inclure des gens (connus ou inconnus), des lieux, des ambiances, des sensations, des saveurs, des odeurs, ou toutes références mentales qui vont l’aider dans son processus.

Visualisation d’une situation dans laquelle l’objectif est totalement atteint

En amont de la visualisation, je propose au client de me décrire une scène miraculeuse dans laquelle son objectif est totalement atteint. Ceci est complémentaire de la tâche qui consiste à illustrer le cercle d’objectifs spécifiques. Un ou plusieurs objectifs spécifiques sont pris comme élément de départ pour construire le scénario. Parfois, je propose que le client écrive le scenario en séance ou tâche prescrite.

Ensuite, je guide le client dans cette projection mentale, avec le plus de détails possibles.

Un mindset au top
Modèle de construction d’un enchaînement de plusieurs scènes de visualisation :
  • L’action résolutoire, les actes héroïques, les talents et les compétences à l’œuvre : dans cette scène, le client se visualisera en train de réussir admirablement.
  • Le résultat, les bénéfices, la jouissance de la situation désirée : dans cette scène il mettra en place, de manière imaginative, les différents éléments dont il aimerait bénéficier une fois la situation cible obtenue.
  • Un Come-back sur ses ressources actionnables, ses appuis, ses talents : dans cette scène, il visualisera de façon amplifiée tout ce dont il a besoin pour atteindre le résultat désiré.

Le Come-back peut se faire à la séance suivante pour laisser le temps au client que ses ressources, bien souvent très enfouis, aient le temps de refaire surface.

J’invite mon client à représenter mentalement chacune de ces trois scènes avec le plus de précision possible, comme s’il la vivait réellement, comme s’il était sur les lieux de son film intérieur. Je l’invite à porter attention à l’emplacement physique des lieux : les meubles, la décoration, la luminosité, les personnages éventuels, les dialogues principaux, etc.. La visualisation ne se limite pas au seul sens de la vue mais également aux autres sens tels que l’ouïe, l’odorat, le toucher, le kinesthésique. Donc, je luis propose d’inclure dans son scénario des parfums, des couleurs, des sons et des sensations.

Une fois cette exercice terminé, je questionne mon client dans le but de mettre en lumière les ressources actionnables qui lui ont permis d’atteindre cet objectif. Comme pour la « question miracle » ceci permet au client de se focaliser sur les solutions, et de sortir de l’espace problème.

Au fur et à mesure qu’il se visualise en train de disposer des ressources nécessaires et d’atteindre avec brio le but qu’il s’est fixé, je l’invite à s’imprégner d’une joie profonde, lors de chaque progrès visualisé.

Patrick Estrade, coach professionnel. (Extrait de mon mémoire de Certification de coaching orienté solution. Partage sous condition d'identifier la source).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.